Lettre d'information

Mémoire cellulaire

memoire cellulaire Toulon

Emmanuelle BERGUE travaille en mémoire cellulaire, technique qui consiste à permettre à la personne d’entrer en contact avec ses émotions ou ses ressentis afin de favoriser la libération de ces émotions bloquées, avec l’aide de différentes approches dont des techniques énergétiques.

Le postulat de base lorsque l’on évoque la notion de mémoire cellulaire est que tous nos chocs, nos traumatismes, nos difficultés héritées, les drames transgénérationnels s’inscrivent en nous…, pas dans notre tête, en tant qu’intellect, mais au plus profond de nous-mêmes, au « cœur même de la cellule ».

C’est la raison pour laquelle, la compréhension d’une problématique ne suffit pas toujours pour se sentir pleinement libéré. En effet, la compréhension relève de la dimension intellectuelle, alors que, le plus souvent, l’émotion associée n’est pas libérée. Le corps garde alors l’information douloureuse.

Par exemple, parler de sa tristesse est une chose, ressentir la tristesse en soi est tout autre !

La clé est de passer par le ressenti, c'est-à-dire, ce que l’on ressent au niveau du corps.

Comment se déroule une séance en mémoire cellulaire ?

Une séance en mémoire cellulaire comporte une première partie consacrée à l’échange verbal, pour faire des liens et trouver des pistes de compréhension, faire des prises de conscience.

Puis au cours de la deuxième partie du rendez-vous (sauf lors du premier rendez-vous, qui est exclusivement consacré à la recherche des pistes), la personne est invitée avec douceur et tranquillement à d’entrer en contact avec son ressenti, et/ou sa dimension émotionnelle. C’est la partie du rendez-vous qui n’est plus destinée au mental ou à l’intellect mais où la personne est invitée, si cela lui semble possible, à se mettre en contact avec le ressenti, en contact avec les tensions qui peuvent apparaître dans le corps (par exemple, si la personne évoque de la colère, elle peut ressentir que ses mâchoires se contractent, ou une sensation de « nœud » au niveau de l’estomac, etc…).

Si un lâcher émotionnel peut se faire, je l’accompagne en agissant sur des points du corps, issus, entre autres de techniques énergétiques. Puis, une fois cette libération effectuée, la nature ayant horreur du vide, j’aide la personne à se redonner une nouvelle information positive. La personne reste présente et active tout au long du déroulement de la séance.

Les rendez-vous sont espacés de trois semaines minimum (temps d’intégration), dans l’idéal un rendez-vous par mois. 4 à 5 séances sont parfois nécessaires et, le plus souvent, suffisantes.

Contact

c